Devenir médecin des Armées : Métier, formation et recrutement

se preparer concours ESA

La médecine des armées pourrait presque être considérée comme une discipline à part. Mais en réalité, elle recouvre toutes les composantes de la médecine telle qu’elle est enseignée dans les Universités françaises. Le Ministère de la Défense a cependant pris le soin de la définir clairement : « Le médecin militaire a pour mission d’assurer, en France ou à l’étranger, la bonne santé des membres de l’Armée ». Cela passe donc par une multitude d’activités, allant de la consultation simple aux vaccinations diverses ou aux interventions chirurgicales.

Le recrutement des pharmaciens et médecins militaires

La voie principale d’accès aux formations de l’ESA est un concours post-bac ou après une PACES. L’ensemble de la formation se fera ensuite au sein de l’école installé à Bron, près de Lyon. Modalité d'inscription au concours ESA

Se préparer au concours d’entrée de l’ESA de Lyon-Bron

Le nombre de places ouvertes au concours d’entrée post-bac évolue selon les années. D’une manière générale, ce nombre est compris entre 120 et 170 places, alors que les candidats sont en moyenne 1900 chaque année, soit un taux de réussite de 7,5%. Statistiques du concours ESA

Comme notre nom l’indique, la Prépa Santé prépare et entraîne les candidats qui le souhaitent au concours post-Bac de l’ESA, en proposant deux formules : une préparation à temps complet étalée sur un an ou des stages hebdomadaires intensifs qui ont lieu pendant les vacances scolaires.

Nos cours sont dispensés à Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. 

 La formation des médecins militaires

Les cours que suivent les futurs médecins militaires sont tous dispensés à l’université de Lyon, pendant toute leur scolarité. Ce qui veut dire très concrètement qu’ils feront leur stage d’externat au CHU de Lyon, mais surtout qu’ils se présenteront aux Épreuves Classantes Nationales (ECN). C’est par leur classement final à ses épreuves qu’ils s’orienteront ensuite vers une spécialité ou en médecine général, tout en étant affectés à un hôpital d’instruction des Armées.

La formation des médecins militaires dans ces hôpitaux est complétée par plusieurs séjours au Val de Grâce de Paris, et se conclue par la soutenance d’une thèse de médecine, comme tous les médecins qui suivent une formation classique.

Enfin, du fait de leurs futures missions de médecin militaire, les élèves suivent une formation aux Armes au cours des deux premières années de leur scolarité.