Les épreuves du concours et le diplôme d’Orthophoniste (CCO)

Le décret du 30 août 2013 a mis en place une formation en cinq ans pour devenir orthophoniste et l’obligation d’être titulaire du CCO, auquel préparent des centres de formation spécifiques rattachés aux UFR de médecine des Universités.

Un concours permet de sélectionner les futurs élèves-orthophonistes, avec quelques variantes dans le contenu des épreuves selon les universités.

Les candidats aux concours d’orthophonie

Etant donnée la nature des épreuves du concours, les bacheliers des voie L et ES sont plus avantagés que leurs camarades de la voie scientifique et obtiennent le plus souvent de meilleurs résultats. Pour autant, de nombreux candidats réussissent le concours après deux ou trois années d’études scientifiques ou en faculté de psychologie, ou encore après une première année d’études de santé (PACES). Les candidats simplement titulaires du bac ne représentent qu’une infime partie des lauréats du concours.

Aussi, il faut avoir conscience du peu de places ouvertes dans cette filière : pour la session 2017-2018 du concours par exemple, 841 places sont ouvertes par arrêté ministériel pour l’ensemble du territoire national. Ces places sont ensuite réparties entre les centres de formation du territoire, lesquels décident de la nature des épreuves de leur concours d’entrée.

Les taux de réussite allant de 3% à 8%, le caractère sélectif de ces concours n’est plus à démontrer. Et il n’est pas envisageable de réussir ces épreuves sans suivre une préparation soutenue d’une année dans une structure reconnue.

Se préparer aux épreuves du concours d’entrée des UFR d’Orthophonie

Avec la Prépa Santé, les candidats au concours d’entrée dans les UFR d’Orthophonie peuvent bénéficier d’un enseignement qui a fait ses preuves depuis plusieurs années aujourd’hui. Nous proposons deux formules qui satisferont les besoins de tous les étudiants :

Le programme des épreuves

Les UFR d’Orthophonie décident elles-mêmes des épreuves d’entrée qu’elles soumettront aux candidats. Cependant, les connaissances évaluées sont sensiblement les mêmes au cours de la phase d’admissibilité et de la phase d’admission :

  • Dans les épreuves d’admissibilité, la maîtrise de la langue française, la culture générale et les qualités psychotechniques des candidats font l’objet d’une première évaluation ;
  • Dans les épreuves d’admission, il s’agit en revanche de tester la personnalité des candidats, leur connaissance des enjeux de leur futur métier ainsi que leur capacité d’expression orale.

Si vous souhaitez passer les concours des UFR d’Orthophonie et avoir de sérieuses chances de réussir, demandez notre dossier complet et gratuit et procéder rapidement à votre inscription à la Prépa Santé !