Les épreuves du concours et le diplôme d’Aide-Soignante

Tous ceux qui veulent exercer la profession d’aide-soignant(e) doivent décrocher un diplôme d’Etat (DEAS), ce qui passe soit par validation des acquis de l’expérience (VAE), soit par une formation dans un institut (IFAS). Mais ces instituts recrutent sur concours et le nombre de places ouvertes est restreint.

A titre d’exemple, l’IFAS rattaché au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse offrait 85 places en 2017 pour près de 1000 candidats.

Sans une préparation solide tout au long de l’année qui précède le concours, il n’est pas envisageable d’être reçu dans un IFAS. Un concours, cela se prépare avec sérieux et méthode.

Epreuve d’admissibilité (2h, coef.1) 1ère partie : « A partir d’un texte de culture générale d’une page maximum et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat doit dégager les idées principales du texte puis commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum. » Exemple de thèmes tirés des annales : l’école, la famille, la santé au travail, l’alcoolisme, l’aide sociale à l’enfance, la contraception. Attention ! : les candidats titulaires du baccalauréat ou d’un BEP ou CAP en lien avec le secteur médico-social sont dispensés de passer l’épreuve d’admissibilité. Tout candidat ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10/20 est déclaré admissible.
2ème partie : « Une série de dix questions à réponse courte :
  • – cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine ;
  • – trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base ;
  • – deux questions d’exercices mathématiques de conversion.
Epreuve d’admission (10 minutes de préparation, 20 minutes d’examen avec le jury) 1ère partie : « Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie, notée sur 5 points, vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation. » Une note inférieure à 10/20 à l’épreuve d’admission est éliminatoire.
2ème partie : « Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant. Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat. »

Les conditions pour concourir

Un arrêté du ministère de la Santé en date du 22 octobre 2005 précise les conditions à remplir pour se présenter aux épreuves d’entrée dans les IFAS. En l’occurrence, la seule et unique condition pour se présenter à l’épreuve d’admissibilité est d’être âgé d’au moins 17 ans. Il n’existe pas de limite d’âge pour passer le concours.

Les épreuves du concours des IFAS

Le concours d’entrée des IFAS se déroule en deux temps : une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission (extrait de l’arrêté du 22 octobre 2005).

Le jury établit un classement après l’épreuve d’admission, ce qui permet de dresser une liste principale d’admis au concours et une liste complémentaire. Les listes sont toujours mises en ligne le jour des résultats et affichées dans un espace dédié sur le site de l’IFAS en question.

Se préparer aux concours d’entrée des écoles d’Aide-soignant

Il faut toujours avoir en tête le fait que seulement 10% des candidats sont reçus aux concours d’entrée dans les IFAS. Et naturellement, ce sont les mieux préparés qui réussissent avec succès les épreuves.

Forte de son expérience dans la préparation des concours d’entrée dans les écoles de formation des métiers du secteur médical et sanitaire, la Prépa Santé a mis en place plusieurs formules d’enseignement pour favoriser vos chances d’intégrer un IFAS :

Après la réussite au concours : la formation

Les IFAS ont mis en place un programme de formation assez intense pendant les 41 semaines que dure la scolarité. Les enseignements se divisent entre théorie (cours magistraux, travaux dirigés, etc.) et pratique (stages dans le secteur sanitaire et social, dans un établissement ou chez des particuliers).

Comme précisé par l’arrêté du 22 octobre 2005, les modules de formation permettent de transmettre les compétences nécessaires à l’exercice de la profession d’aide-soignant :

  • Module 1 : accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne, 4 semaines (140 heures) ;
  • Module 2 : l’état clinique d’une personne, 2 semaines (70 heures).
  • Module 3 : les soins, 5 semaines (175 heures).
  • Module 4 : ergonomie, 1 semaine (35 heures).
  • Module 5 : relation-communication, 2 semaines (70 heures).
  • Module 6 : hygiène des locaux hospitaliers, 1 semaine (35 heures).
  • Module 7 : transmission des informations, 1 semaine (35 heures).
  • Module 8 : organisation du travail, 1 semaine (35 heures).

Après le diplôme de DEAS

Dans une perspective d’évolution de carrière, les aides-soignants peuvent se présenter au concours d’entrée dans les Instituts de formation aux soins infirmiers (IFSI, écoles d’infirmiers) sans être titulaires du baccalauréat, condition obligatoire pour la majorité des candidats au concours d’entrée des IFSI.

Pour d’autres informations…

Si vous souhaitez vous présenter au concours d’entrée des IFAS et mettre toutes les chances de votre côté, demandez le dossier complet et gratuit de la Prépa Santé.

Choisissez la prépa dont vous avez besoin !